• Home ·
  • Pop ·
  • The Vines, un bon cru difficile à saisir.
  • 07mai

    The Vines, un bon cru difficile à saisir.

    Quoi de mieux pour commencer la semaine qu’un groupe de rock complètement barré, oscillant entre guitares saturées et chants mélancoliques?
    Bien sûr que je vous parle de The Vines.

    Pour résumer la folie des musiques de ce groupe, il suffit de parler de son chanteur (et guitariste), Craig Nicholls. Malheureusement atteint du syndrome d’Asperger, qui les empêchera de finir une tournée, qui lui fera adopter des comportements parfois « suicidaires » envers le groupe, il reste quand même l’âme de The Vines et c’est véritablement lui qui donnera cette dimension totalement folle aux différentes compositions des multiples albums.
    Mais il ne faut quand même pas oublier les autres membres : Ryan Griffiths (guitariste), Hamish Rosser (batteur) et Brad Heald (bassiste) grâce à qui les morceaux se baladent entre la pop des Beatles et le rock agressif de Nirvana.

    Le groupe, fondé en 1995, commence à se faire connaître en 2001, puis sort son premier album en 2002, High Evolved, très prometteur et déjà preuve du style particulier que vont nous desservir ces accolytes jusqu’à aujourd’hui. Après une série de concerts hallucinants, le groupe sort un deuxième album, Winning Days, en 2004. Entre titres emprunts de génies, d’autres restent beaucoup plus discret, et le tout donne encore un album à part entière. Suivra en 2006 le troisième album, Vision Valley. Une nouvelle fois, le bon alterne avec le moins bon, mais au final, c’est aussi ça qui fait le charme de la musique possédée de The Vines. D’ailleurs, c’est de cet album que ma chanson préférée de The Vines, Spaceship, fait partie. Je vous mets la vidéo Youtube en dessous, libre à vous de juger.

    Sort ensuite en 2008 Melodia, album que je trouve le moins intéressant et sympa à écouter. Puis enfin en 2011 Future Primitive, un album au format court, comme cela se faisait dans le passé. Court, mais intense en émotions.

    Si je devais conclure avant de vous laisser écouter mes choix, un rock garage dur à saisir parfois, mais énergique et transportant, toujours.

    Highly Evolved (album Higly Evolved)

    Animal Machine (album Winning Days)

    Spaceship (album Vision Valley)

    He’s a Rocker (album Melodia)

    A.S. 4 (album Future Primitive)

Leave a Reply