• 08août

    Les Vieilles Charrues, le compte-rendu.

    Et oui, cela fait un moment que je n’ai pas publié. Pour deux bonnes raisons : j’étais en vacances, et je suis parti aux Vieilles Charrues pendant 4 jours!
    Donc je peux vous avouer que j’ai de la matière à partager. Bon pas niveau photo et vidéo, mais plutôt ressentis et découvertes.

    D’une, je vous recommande ce festival, autant d’un point de vue ambiance, organisation, que programmation.
    De deux, il ne faut pas négliger le premier jour, qui est censé avoir une programmation moins aboutie et qui pourtant s’est révélé tout aussi génial que les autres avec des artistes comme Keziah Jones, Django Django, ou Beat Assailant.
    De trois, il ne faut pas attendre grand chose d’un artiste de plus de 70 ans à moitié défoncé, même si c’est un mythe.
    De quatre, les expressions « être patate », « véner » ou « chanmé » sont à la mode avec Stuck In the Sound. Une bonne marade.

    Vous aurez dans les jours et semaines qui suivent des articles en rapport avec des concerts vus aux Vieilles Charrues, mais je vais déjà vous faire un petit condensé histoire de résumer ce week-end.

    Le meilleur concert : Justice, sans hésiter. Avec leur set mélangeant leurs morceaux du premier et du second album, ils ont su redonner une seconde jeunesse à l’ensemble et on ne se lasse pas d’écouter ces beaux mix. En plus, le son était vraiment bien réglé, et la prestation visuelle à la hauteur de la réputation.

    Le pire concert : Je parle bien entendu de ceux que j’ai vu. Et donc le pire est …. roulement de tambour … Bob Dylan! Oui oui, vous avez bien lu. Le mythe, la légende, qui est arrivé à moitié défoncé sur scène, avec du retard, ne voulant pas être filmé et j’en passe. Mais bon, je peux au moins dire que j’ai vu Bob Dylan, et ça, ça vaut tout l’or du monde (oui oui j’exagère).

    La révélation (pour moi, je suis sûr que vous, vous le connaissez déjà) : Beat Assailant, un rappeur avec des instrus assez énormes. Vous allez pouvoir le constater avec cette vidéo ci-dessous. A suivre …


    (tellement mieux en live, mais je n’en ai pas trouvé de correct)

    Les confirmations : Django Django / Rodrigo y Gabriela. Je les connaissais surtout de nom, et il me tardait de les entendre en live. Je n’ai pas été déçu, ils ont été chacun dans leur style vraiment très bons, et ont mis une ambiance de folie (pour l’anecdote, Rodrigo y Gabriela avaient pour seule demande au festival des seaux de glace pour tremper leurs doigts dedans à la fin du concert. C’est fou non?)

    La meilleure ambiance : Je ne savais pas trop où les caser, mais je voulais les caser, C2C bien entendu, deuxième fois que je les vois et toujours aussi bon, et bien entendu Keziah Jones. Cela fait un petit moment que j’écoute quelques uns de ses morceaux, les plus connus, mais j’ai vraiment aimé sa prestation, l’ambiance qu’il cherche à créer, les costumes qu’il porte, ses sonorités …

    Le concert le plus long : The Cure, et ça valait le coup, véritablement! Ils ont beau n’être plus très jeunes, ils ont vraiment donné au public un spectacle à la hauteur de leur réputation.

    Le plus sensuel : Bien entendu… Selah Sue. Je ne m’étais pas trompé en débutant mon blog avec un article sur elle, elle sait envoûter le public.

    Ca fait déjà pas mal tout ça! Et si un de vous a eu la chance d’être là-bas aussi, qu’il n’hésite pas à partager ses ressentis!

Discussion One Response

  1. 18 septembre 2012 à 17 h 04 min

    […] fût une des grandes révélations pour moi aux Vieilles Charrues; Django Django, ou comment commencer un festival sur une note joyeuse et pleine […]

Leave a Reply