• Home ·
  • Beatbox ·
  • Les Giboulées, une averse de talents.
  • 02avr

    Les Giboulées, une averse de talents.

    Ce week-end, il y avait le premier avril, le jour des blagueurs. Mais il y avait surtout Les Giboulées samedi. Et ça, ce n’est pas une grosse blague.

    Avant de vous parler de trois groupes que j’ai vu ce week-end à ce festival, je voulais quand même présenter un minimum le contexte, surtout que cela parle d’un projet vraiment intéressant et abouti, qui mériterait de prendre plus d’ampleur. Depuis quelques années, ce festival réussi à attirer quelques gros noms, de la scène française et internationale, l’édition de cette année en est la preuve.

    Zebda, Saul Williams, Le peuple de l’herbe, Sanseverino, Boulevard des airs… Et surtout, C2C, 1995, Scratch Bandits Crew (ce devait être Kavinsky au départ, mais ils ont annulé), Kid Koala, Dope D.O.D … Voici la preuve que cette manifestation vaut le détour.
    Je vous l’accorde, le lieu n’est pas forcément magique, mais vous oublierez vite l’endroit où vous vous trouverez en vous laissant porter par l’ambiance de folie.

    Je vais donc consacrer des articles pour Kid Koala, C2C et Scratch Bandits Crew (j’ai aussi assisté à la performance de 1995, mais n’étant pas fan, je ne préfère pas vous en parler… je ne serais pas vraiment objectif. Je ne le suis pas pour les autres aussi, mais bon, pas dans le même sens. Voilà), mais il ne faut pas oublier les autres, surtout que ce festival est aussi l’occasion pour des petits groupes, locaux ou non de se faire connaitre.
    C’est pourquoi ils ont créé en 2008, un « centre de ressources qui offre des processus de soutien et d’aide aux artistes et organisateurs » (c’est eux qui le disent), et également un tremplin lors duquel le public choisit le jeune artiste qu’il souhaitera voir à la prochaine édition.

    Pour une fois que la Saône et Loire bouge, il faut en parler! Nous ne sommes pas que des paysans, nous apprécions également la bonne musique.

    PS : Pour retrouver toutes les informations sur ce festival, je vous laisse bien sûr visiter leur super site : www.lesgiboulees.com
    Et puis, je vous invite également à lire mes futurs articles en rapport. Et les autres aussi.

Discussion 7 Responses

  1. 2 avril 2012 à 19 h 56 min

    Je me disais aussi que 1995 allait passer à la trappe … Un jour, tu comprendras. Sinon, j’adhère !

    • 2 avril 2012 à 22 h 44 min

      Et bien tu n’as qu’à le faire l’article pour 1995! tss

  2. 3 avril 2012 à 11 h 36 min

    […] ne pouvait mieux commencer ce festival des Giboulées qu’avec Kid Koala, un « turntablist » (hip hop en scratchant sur ses vinyls) canadien (qui […]

  3. 3 avril 2012 à 15 h 43 min

    Ça va, pas trop attendue comme réponse … Aha.

  4. 5 avril 2012 à 20 h 59 min

    […] nous attaquons un énorme morceau : C2C. C’est LE groupe pour lequel j’allais à ce festival des Giboulées, et je n’ai pas été […]

  5. 23 avril 2012 à 20 h 16 min

    […] Ouh le gros morceau que voilà. Scratch Bandits Crew, vous ne les connaissez pas encore? Il y a un gros problème alors. C’est le dernier groupe dont j’ai pu apprécier la prestation le samedi soir au festival des Giboulées. […]

  6. 29 août 2012 à 22 h 03 min

    […] vous y trompez pas, on ne parlera pas des risques de la canicule pour la partie âgée de notre population. Ne soyez pas surpris non plus, ceci est bien un […]

Leave a Reply